Skip to content →

DISNEYLAND PARIS – PAVILLON DES PRINCESSES

Grâce à une collaboration de plusieurs équipes, le processus de réservation pour le très populaire Pavillon des Princesses a été amélioré pour les visiteurs et les Cast Members opérationnels de Disneyland® Paris.

A comprendre: c’était tellement le bronx, la fréquentation était tellement monstrueuse et les visiteurs (normalement moutons) devenaient tellement chèvres qu’il a fallu développer un programme de gestion de l’attente et de réservation pour le seul pavillon des princesses.

Les Princesses à Disneyland Paris

Le projet a vite été rendu nécessaire par les retours de Guest Flows et des casts members de l’attraction ainsi que de nombreuses plaintes de visiteurs suite à de nombreux problèmes d’engorgements, déceptions en voyant la princesse sur laquelle on tombait etc. Les casts members de Guests Relations au City Hall devenant chèvre à leur tour, la direction s’est dit qu’investir un peu plus dans cette photolocation ne serait pas un luxe s’ils ne voulaient pas voir le parc se transformer en zoo.
Au départ un système rudimentaire avait été mis en place à l’arrache par Guest Flow qui distribuait à la main des tickets aux visiteurs comme dans les cirques du XVIIIème siècle, avec les montreurs de monstres qui vous laissaient entrer dans la tente pour quelques sous.
Pour donner un semblant d’apparence « 21ème siècle » à cette formidable idée, le tout a été modernisé, non sans mal car tout le monde a voulu y mettre son grain de sel.

Rien de moins qu’un cahier des charges est venu résumer les nombreuses discussions (bagarres?) par « les » équipes de Produit Parcs et Industrial Engineering (ah vous ne saviez pas que ça existait? Eh bien vous êtes fan, au prochain repas vous pourrez crâner.)

L’application a été développée en interne par l’équipe IT Software Engineering. La coordination des travaux et l’implantation des bornes ont été assurées par l’équipe FAM (Facilities Assets Management).

Là on commence à comprendre que ça a du prendre du temps et coûter bien cher… Et comme il ne s’agissait évidemment pas d’implanter des robots ressemblant aux distributeurs à billets de la gare RER du coin, il a fallu empaqueter tout ça dans un décor ressemblant à celui de Fantasyland (avec dessins par « Disneyland Paris Creative », validation par Imagineering en Californie, re-dessin, revalidation etc.)

Notre avis sur le pavillon à Disneyland PAris

Note1: nous ne pouvons pas encore vous retransmettre le mode d’emploi, ils sont sûrement encore en train de le déchiffrer.

Note2: on apprécie le sigle « handicapés » sur la borne basse, au cas où ces derniers auraient eu envie d’utiliser les autres ou que les enfants auraient eu envie de jouer avec

Note3: vu la grille d’aération sur le côté, moi je dis, leur programme, c’est un cast member caché à l’intérieur qui continue de distribuer des tickets et qui a besoin de respirer, ou alors ils ont mis un vieux pc qui rame à mort et qui chauffe, ils craignent l’incendie. Ca doit aussi être pour ça qu’ils n’ont pas mis de toit de chaume, alors même qu’on est juste à côté du vieux moulin et qu’ils voulaient pourtant respecter le style du land.

Note4: avec toute la puissance des équipes qui ont travaillé de concert, et l’occupation principale des équipes créatives locales qui consiste à faire toute la signalétique du parc, je m’étonne que rien ne signale la fonction de ces bornes… Heureusement que les Guest Flows sont toujours là pour guider les moutons.

Note5: la tranchée rebouchée pour le câblage qui lie les bornes au réseau ne se voit pas trop sur les photos officielles, mais j’ai hâte de voir ce que ça donnera sur les photos de nos envoyés spéciaux

Note6: je m’étonne que les bornes forment un angle entre elles qui tende à faire se chevaucher les quatre files d’attente. Mais bon, ils sont des pros en gestion de flux visiteurs, il paraît.

Published in Parcs Disney

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *