L’attractions sur le film DIsney La Reine des Neiges

Le 21 juin 2016, Walt Disney World Resort a ouvert au grand public les portes de la grande nouveauté de l’année au parc Epcot, le mini-land La Reine des Neiges au sein du pavillon de Norvège,

incluant à la fois une attraction de type “log flume” basée sur le hit givré de l’année 2013, Frozen Ever After, mais également une toute nouvelle photolocation accueillant les célèbres sœurs du conte d’Arendelle, Royal Sommerhus. Découvrons en détails l’une de ces deux attractions, Frozen Ever After, qui apporte assurément au second parc à thèmes Disney de Floride un vent de fraîcheur 34 ans après son ouverture…

Un souffle de fraîcheur au pavillon de Norvège de World Showcase

Dans le cadre de la redynamisation et de la modernisation de son offre, Walt Disney Parks & Resorts et les imaginieurs Disney ont offert au parc Epcot le premier ride basé exclusivement sur la franchise animée la plus lucrative au monde. Frozen Ever After officiellement ouvert depuis le 21 juin 2016 remplace donc l’attraction Maelstrom qui retraçait toute la culture et le folklore du pays nordique qu’est la Norvège depuis 1988. Le ride flume a fermé ses portes le 5 octobre 2014. Depuis tout ce temps, les équipes floridiennes du parc et les créatifs de Glendale ont travaillé d’arrache-pied pour proposer l’une des expériences les plus immersives et réalistes qui soient en matière d’attraction de parc à thèmes. Le moins qu’on puisse dire, c’est le pari est réussi au vu de la qualité scénaristique et artistique qui est proposée au sein de Frozen Ever After. Il ne s’agit pas seulement d’offrir aux personnages préférés d’une grande partie du public une attraction digne de ce nom mais bel et bien d’offrir une seconde vie au pavillon de Norvège, sans trop dénaturer son essence même mais en lui apportant une pierre angulaire neuve et attrayante, une franchise amenée à grossir encore et toujours plus au cours des dix prochaines années.

Le film Disney la Reine des Neiges en attraction

Car il est vrai, outre ses performances inégalées donnant le tournis à quiconque se pencherait sur ce cas à part dans l’économie culturelle mondialisée, La Reine des Neiges et tout ce qui en découle (cartoons, produits dérivés, divertissement, attractions…) sont aussi des produits de consommation populaire hors-norme. On compte à l’heure actuelle plus de 3 millions de ventes de robes des Princesses Anna et Elsa pour ce carton international dont la sortie DVD a établi des prouesses records sur des sites de revente comme Amazon. Par ailleurs, c’est sans compter sur la domination de l’univers d’Arendelle au sein des destinations Disney :

la saison Fête Givrée de Disneyland Paris ou l’Attraction du Pavillon de Norvège au Parc Epcot…), des jeux vidéo (comme par exemple l’application FreeFall La Reine des Neiges), de la télévision ou des planches (série ABC Studios Once Upon a Time – Il Etait Une Fois ou le musical de Broadway). Véritable icone populaire, résolument moderne et subtile, objet de culte ou de parodie, La Reine des Neiges fait vibrer par sa musique des millions de familles sur le globe.

Laisser un commentaire