Bruxelles approuve sous conditions l’acquisition des actifs de Fox par Disney

La Commission européenne (CE) a approuvé, sous certaines conditions, le rachat des actifs de Fox par Disney, une opération qui regroupera les activités cinématographiques et télévisuelles des deux sociétés.

Des conditions pour Disney

Après avoir analysé les effets de la concentration sur les marchés où les activités des deux sociétés se croisent, l’organe a conclu qu’il n’y aura pas de distorsions de concurrence dans la production et la distribution de films dans les salles de cinéma ou dans la distribution de contenu dans les foyers, les licences de films et autres contenus télévisés.

Selon la CE, l’entité issue de la concentration continuera à être confrontée à la concurrence d’autres entreprises telles que Sony, Universal et Warner Bros. La décision, a précisé la Commission, est subordonnée au respect intégral des engagements proposés par Disney.

Bruxelles a toutefois reconnu que, dans le domaine de la fourniture de chaînes de télévision, l’opération aurait pu éliminer la concurrence entre deux grands opérateurs de chaînes de documentaires, de fiction et de programmes scientifiques dans plusieurs pays de l’Espace économique européen.

Pour dissiper ces craintes, Disney s’est engagé à céder sa participation à tous les canaux qu’elle contrôle dans l’espace économique européen, y compris les canaux Histoire, H2, Crime & Investigation, Blaze et Lifetime.

La CE estime que l’opération modifiée par ces engagements ne soulèvera pas de problèmes de concurrence.

La décision de Bruxelles est toutefois subordonnée au plein respect de ces engagements.

Disney et Fox sont deux des plus grands studios de cinéma d’Hollywood et fournissent également des chaînes de télévision telles que Disney Channel, Fox Channels, National Geographic Channels et History Channels.

Dans l’espace économique européen, Disney et Fox fournissent des contenus audiovisuels et des chaînes de télévision aux télédiffuseurs et distributeurs.

L’acquisition proposée regroupera les actifs de Disney et de Fox, y compris ses studios de cinéma et de télévision et ses entreprises de câblodistribution et de télévision internationale.

L’opération exclura toutefois le réseau et les stations de Fox Broadcasting, Fox News Channel, Fox Business Network, FS1, FS2 et Big Ten Network.

Disney et le consortium dirigé par Rupert Murdoch sont parvenus à un premier accord en décembre dernier, qui a ensuite été amélioré après une surenchère faite en juin par Comcast, propriétaire notamment des chaînes de télévision NBC et Telemundo.

Laisser un commentaire