Les conditions exigeantes que Disney impose aux cinémas qui projettent Star Wars : The Last Jedi

Il ne bat peut-être pas de gros records, mais personne ne doute que’Star Wars : The Last Jedi’ va sortir au box-office, et finira probablement par devenir le film le plus lucratif de 2017. Les attentes sont très élevées et le merchandising de la saga est partout. Toutefois, il ya des cinémas qui refusent de montrer le film le plus attendu de l’année.

La raison

La raison : les nouvelles et exigeantes conditions imposées par Disney. Un article paru dans le Wall Street Journal affirme que grâce au succès des films Marvel et Lucasfilm, la Walt Disney Company est devenue le studio le plus puissant d’Hollywood et utilise ce pouvoir dans les négociations avec les exploitants.

Disney exige que ces conditions soient signées : le film doit être présenté dans le plus grand cinéma pendant au moins quatre semaines et le studio reçoit 65% des recettes des billets. Selon WSJ, c’est le pourcentage le plus élevé demandé par un studio hollywoodien alors que Disney demandait déjà 64% des revenus des deux films précédents de la franchise.

Disney impose une amende

Si un cinéma ne respecte pas cet accord, Disney prévient qu’il va lui imposer une amende supplémentaire de 5%, atteignant 70% des revenus. Les propriétaires de certaines chaînes prétendent qu’il s’agit des conditions “les plus onéreuses” qu’ils aient jamais vues. Selon WSJ, bien que les accords ne soient pas les mêmes pour tout le monde, les studios hollywoodiens obtiennent généralement entre 55 % et 60 % des recettes au guichet dans les cinémas américains.

La question change quand il s’agit du marché international, où le chiffre tombe généralement à 40 % (encore une fois, en termes généraux). Ainsi, même si les studios concentrent leurs efforts sur la vente de leurs blockbusters dans le monde entier, pour accroître leurs profits et créer un matelas qui empêche les échecs majeurs, le box office américain reste le plus important pour Hollywood.

Nouvelle bande-annonce pour l’épisode VIII et les autres grandes propositions sur le panneau-réclame en décembre

Curieusement, en même temps que cette histoire a commencé à circuler sur Internet, ce qui ne laisse pas Disney dans une bonne place, une nouvelle bande-annonce pour l’épisode VIII est apparue, c’est le premier aperçu pour la télévision que le distributeur lance et vise à rendre fou fans. Rappelez-vous que Star Wars : The Last Jedi sortira le 15 décembre.

Comme le rapporte Slashfilm, la grande majorité des cinémas vont accepter les conditions de Disney parce que nous parlons du grand blockbuster de 2017 et de la grande première de Noël, mais il y a de petits cinémas qui ne sont pas intéressés par cet accord car ils devraient réserver leur plus grand cinéma pour ce film et livrer 65% des revenus (sans compter les profits pour vendre du popcorn et des boissons rafraichissantes à un prix exorbitant) quand ils peuvent présenter des films qui engagent également le public.

En fait, l’épisode VIII n’est pas le seul plat principal à avoir été affiché en décembre. Outre les propositions d’auteurs tels que Woody Allen ou Paul Thomas Anderson, des titres tels que’El gran showman’,’Ferdinand’,’Dando la nota 3′, la suite de’Jumanji’ ou’La forma del agua’, entre autres, voient le jour. Pour sa part, Netflix propose sa propre alternative:’Bright’, une fantaisie dans laquelle près de 100 millions de dollars ont été dépensés.

Laisser un commentaire