Dessin animé ou robot ? Disney nous montre quelques animatroniques à succès de La Belle et la Bête pour une nouvelle attraction

Les Disney’s sont beaucoup de Disney’s, et leurs films et attractions ne passent pas inaperçus. Et pour cela, la technologie est aussi alliée qu’il le faut, surtout la robotique si l’on parle des robots que l’on voit dans leurs parcs d’attractions, et l’animatronique de La Belle et la Bête que l’on prépare au Japon est une copie conforme des caricatures mais dans “chair et sang”.

Jusqu’à présent, ils l’ont montré dans un teaser d’un peu plus d’une minute dans lequel ils montrent quelque chose de l’attraction spéciale pour cette production qui est en construction pour le parc à Tokyo (Japon). Tout un “micro-monde” qui cherche à immerger le plus possible le visiteur dans les scènes de ce film, en le reproduisant avec la plus grande fidélité, qui comprend des animatroniques qui semblent faire réalité les deux dimensions de la Belle et la Bête et le reste des personnages.

Des robots très, très dessin animé

Il y a quelque temps est apparu un brevet relatif aux robots Disney qui nous a montré quelques dessins pour la construction d’animatroniques “doux et embrassables”, cherchant à satisfaire au niveau de l’interaction humain-robot si nous pensions embrasser un niveau Baymax géant (‘Big Hero 6′). Dans ce cas, les capteurs et la structure seraient importants, mais aussi les matériaux, décrivant ce que seraient des modules “soft skin” imprimés en 3D. Ils n’ont pas beaucoup décrit la nouvelle animatronique dans la construction et nous ne savons pas si nous voyons déjà ce matériau en eux, mais bien qu’on ne semble pas penser qu’ils soient adoptés, ils ont l’aspect de l’animation 3D, avec la finesse des contours et des formes que nous voyons habituellement en eux. Nous le voyons par exemple chez La Belle et la Bête qui s’embrassent pendant que les ingénieurs parlent. Quant à l’attraction, il s’agira d’une promenade au cours de laquelle les visiteurs monteront dans des véhicules qui les transporteront à travers les différentes étapes, à savoir des gobelets géants autonomes qui n’ont pas besoin de rail et qui suivront le même chemin à plusieurs reprises, comme ils se souviennent à Gizmodo (une technologie que la société utilise depuis quelque temps dans ses parcs). Bien que dans ce cas il y aura l’incitation que les visiteurs pourront danser pris en recréant la scène populaire de la danse du film.

De moins en moins de fantaisie et de réalité

Le dévouement de Disney à la robotique est indéniable après avoir vu cette avancée, mais ils l’ont également démontré avec ce robot autonome qui a réalisé des acrobaties spectaculaires. Dans ce cas, l’objectif est de recréer les personnages animés avec la plus grande fidélité, et pour cela, les ingénieurs et le personnel ont travaillé avec les animateurs qui ont participé au film original de 1991.

Ils ne disent pas la date au-delà du printemps 2020, ils nous apprennent peu et la mélangent avec des simulations 3D de l’attraction elle-même, mais la vérité est qu’il coûte un peu cher de différencier l’animatronique de ces simulations dans certains moments de la vidéo. Nous verrons si les robots finaux maintiennent ce mouvement et cette fluidité que nous voyons dans le teaser.

Laisser un commentaire