Deux navires pour Disney et un éventuel nouveau terminal de croisière à Port Miami

Disney Magic navigue actuellement de Port Miami. Le nouvel accord de Disney avec le port prévoit des navires plus gros à partir de 2023 La Disney Cruise Line s’étendra à deux gros navires à PortMiami et sera la première à négocier la construction d’un nouveau terminal de croisière potentiel du côté sud du port, conformément à une résolution approuvée par les commissaires du comté de Miami-Dade.

Croisières Disney de cinq-cinq-quatre jours à l’année et croisières saisonnières de trois-quatre jours.

À compter de janvier 2023, Disney prévoit commencer ses opérations toute l’année avec un navire transportant au moins 3 500 passagers sur une rotation de cinq, cinq ou quatre jours. Un deuxième grand navire commencerait à naviguer de façon saisonnière en janvier 2024 selon une rotation de trois ou quatre jours.

Le protocole d’entente approuvé par les commissaires augmente la capacité d’accostage de Disney au port en lui offrant le premier droit de négocier la construction éventuelle d’un nouveau terminal de croisières du côté sud du port, à l’est du terminal J, qui dessert les petits navires.

Nouveau quai et nouveau terminal soumis à l’élargissement du chenal de navigation, bassin d’évitage La construction comprendrait un complexe de jetées pouvant accueillir des navires jusqu’à 1 150 pieds dans un port d’attache, une cloison et un tablier remis en état, un complexe terminal, des aires de rassemblement et de chargement des provisions, des aires de rassemblement des autobus et des taxis et un garage de stationnement.

Avant que PortMiami puisse construire une telle installation, il sera nécessaire d’achever l’élargissement déjà annoncé du chenal de navigation et du bassin d’évitage du côté sud pour la cargaison et les croisières, ainsi que l’acquisition des droits sur les terres nécessaires à la cargaison actuellement louées à Seaboard Marine.

Le nouveau terminal permettrait à Disney d’acheminer les navires du port d’attache transportant plus de 3 500 passagers. Disney Dream et Disney Fantasy ont chacun une capacité de 4 000 passagers. Trois nouvelles constructions légèrement plus importantes sont en commande pour livraison en 2021, 2022 et 2023.

S’il s’avère que la construction d’un nouveau terminal du côté sud du port n’est pas viable, Disney pourrait explorer d’autres options d’amarrage du côté nord.

La ligne obtiendrait également le droit de négocier des droits d’accostage préférentiels pour les dimanches au Terminal J.

Entre-temps, Disney aurait des droits d’amarrage préférentiels à longueur d’année au terminal F du dimanche jusqu’en 2019, et au nouveau terminal C le samedi, à compter de 2020.

360 000 mouvements de passagers garantis en 2023

En vertu de l’entente modifiée avec le port, Disney passerait de sa garantie annuelle minimale de 100 000 mouvements de passagers à 150 000 mouvements de passagers par exercice de 2019 à 2022, puis à 360 000 mouvements de passagers en 2023.

De plus, à compter de l’exercice 2019, Disney garantira des revenus d’impuretés annuels basés sur le taux du tarif d’impuretés et 80 % des escales prévues de navires de la ligne pour une année donnée. Cela représente 890 000 $ de plus en 2019.

L’accord devrait générer des revenus bruts de 2,7 millions de dollars. La garantie annuelle minimale augmentera de 3 % par an jusqu’à l’exercice 2022, de sorte que Disney devrait générer 7,2 millions de dollars au cours de l’exercice 2023 au début du service à l’année longue.

Le comté continuera de fournir à Disney une part de ses revenus de stationnement, qui devraient s’élever à environ 465 000 $ en 2019.

Un partenaire de croisière apprécié depuis 2012

Le maire du comté de Miami-Dade, Carlos A. Gimenez, a déclaré que Disney est un ” partenaire de croisière apprécié à PortMiami depuis novembre 2012 “, ajoute-t-il : “Nous sommes ravis de travailler avec Disney sur l’expansion des opportunités de croissance dans le comté de Miami-Dade.

Laisser un commentaire