La magie de l’Hiver de Mickey reprend possession du Chapparal Theater

 On dirait comme cela qu’il s’agit simplement d’un simple changement de spectacle habituel à cette saison. Et nous ne sommes même pas surpris étant donné que les deux shows dont nous parlons sont les mêmes depuis 1998 et 2000 respectivement. Pourtant, chaque année l’exploit reste le même : celui de faire en sorte que les milliers d’heures de travail et de répétitions aboutissent à ce que les artistes sur scène aient l’air d’éxécuter leur partition comme si c’était naturel.

Cette année, les auditions pour Mickey et la Magie de l’Hiver ont commencé au milieu de l’été. Et ce n’était pas une mince affaire puisqu’il fallait à Emanuel Lenormand – metteur en scène du spectacle – trouver des performers qui soient à la fois danseurs, comédiens et bon patineurs sur glace. C’est pourquoi les auditions auraient idéalement dû se dérouler dans une patinoire. Mais en plein été, elles sont toutes fermées. Les performers ont donc fait une démonstration de leurs talents de patineurs en roller.

Mais une fois le casting réalisé, il a bien fallu commencer les répétitions en avance sur une véritable patinoire. Or, la patinoire du Chapparal Theater ne peut être prête que deux semaines avant la grande première du spectacle, fin octobre. Les répétitions devant commencer bien avant, une patinoire de la même taille que celle du Chapparal Theater a été montée de manière provisoire sur le parking des cast-members, derrière Discoveryland. Tout ceci afin d’aboutir au résultat que l’on découvre maintenant pour la 9ème année consécutive.

L’HISTOIRE

En mars, nous vous parlions de l’arrivée des décors de Tarzan – La Rencontre au Chapparal Theater qui a suivi la suppression de ceux de Mickey et la Magie de l’Hiver. C’est exactement l’inverse qui s’est produit en cette fin octobre, les arbres exotiques et les lianes de la jungle de Tarzan laissant place à un paysage tout ce qu’il y a de plus enneigé. Cet hiver, c’est face à un petit chalet perdu dans les montagnes recouvertes de forêts blanches, au bord d’un petit lac gelé, que les visiteurs se retrouveront. Et comme le dit la petite voix dans le théâtre : “Qui habite ici?” C’est Donald bien sûr, venu passer du bon temps dans la montagne pour taquiner un peu la truite qui nage encore sous la glace du lac.

Evidemment, tout ne pouvait pas si bien se passer puisque non content de se prendre la neige du toit de son chalet sur la tête, notre ami Donald se voit dérangé par un couple de randonneurs perdus. Face à leur mine désespérée, Donald ne peut qu’accepter de les héberger quelques temps. N’écoutant que leur joie, les deux randonneurs entonnent alors Let it Snow (de Jules Styne), chanson qui ne manque pas d’attirer Tic et Tac ainsi que Pluto, Mickey et Minnie près du chalet. Dingo aussi arrive, mais pas en glissant sur le toboggan de bois placé sur le flanc de la montagne… Dingo arrive en roulant, pris dans une boule de neige géante!

Winter Wonderland

La fête se poursuit ensuite alors que les deux randonneurs décident d’aller faire quelques figures sur la glace du lac gelé, au son de la chanson Baby, It’s Cold Outside de Frank Loesser. Ils sont ensuite rejoints par les personnages de Disney qui ont l’idée de faire une petite partie de hockey sur glace tandis que Donald, boudant tous les autres, repart tenter sa chance à la pêche. Mais sa prise ne sera pas celle qu’il espérait… une chaussure pourrie!

Mais les personnages Disney ne sont pas les seuls à avoir entendu le bruit de la petite fête. Les créatures hibernant dans la grotte proche du lac ont visiblement été réveillées par la musique et commencent à grommeler. Dingo et Pluto se dévouent pour aller, armés d’un filet, voir de quelle créature il s’agit. Non sans peur, ils s’avancent dans la grotte. Mais les ours qui y vivent manquent de leur voler leur filet. Vite, il leur faut prendre leurs jambes à leur cou!

Un petit hoedown d’hiver

Qui donc sera assez courageux pour déloger les ours? Un enfant du public peut-être? Il s’agit là d’une interactivité qui existait lors des premières saisons de ce spectacle mais qui avait été supprimée par la suite car elle avait été jugée comme ralentissant le rythme du spectacle, en plus de ne permettre qu’à un seul enfant de participer, ce qui peut être frustrant pour les autres. Elle est revenue depuis quelques saisons. Cette interactivité permet simplement à un enfant de s’avancer dans la grotte en criant quelques phrases dictées par l’animatrice. Et quand l’enfant crie, la magie de Disney opère, puisque l’on entend sa voix résonner jusqu’au fond de la grotte…

Trois ours en sortent. Il s’agit de trois des joueurs de country visibles sous la forme d’animatroniques dans l’attraction Country Bear Jamboree en Floride, en Californie et à Tokyo. Ils sont rapidement présentés aux autres personnages Disney. Ces nouveaux amis leur donnent l’idée de jouer un petit hoedown. Il s’agit d’un medley de plusieurs chansons country chantées et dansées par les personnages habillés en cowboys pour l’occasion. Rocky Top, Country Christmas et Oh, Susanna! sont les titres les plus connus de ce medley on ne peut plus entraînant lors duquel se produit la deuxième interaction avec le public.

Cette interaction consiste à voir plusieurs personnages monter dans les gradins pour demander au public de se lever et de taper dans ses mains. La musique aidant, tout le public doit crier “Yeeha!” en coeur à la conclusion du medley. Lorsque l’audience est réceptive et participative, cette partie du spectacle est très réussie et met une ambiance de folie dans la salle.

Romance sur glace

Si le feu a été mis, c’est pour aussitôt l’éteindre avec la scène la plus calme et romantique du spectacle. Mickey et Minnie font en effet leur apparition sur scène vêtus de leurs habits très chics mauves. Brillants et scintillants, ces costumes ne font qu’ajouter à la magie déjà omniprésente du décor et de la lumière, tandis que les deux amoureux s’aventurent sur la glace au son de La Valse des Patineurs.

Le numéro de danse sur glace s’achève par un tendre câlin et un baiser de Mickey sur la joue de Minnie. Un moment émouvant partagé par le public quand Mickey chante pour Minnie.

Un traîneau pour conclure

Il est déjà temps de terminer ce spectacle par une conclusion digne de ce nom, après plus de 25 minutes de danses et de chants. Un superbe traîneau arrive en effet tiré par deux magnifiques chevaux sur la scène recouverte de fausse neige. Les personnages Disney y prennent place le temps d’un petit medley rappelant tous les grands morceaux entendus dans le spectacle. Enfin, ce sont Mickey et Minnie qui quittent la scène les premiers tirés par le traîneau, suivis des autres personnages à pied. La magie de l’hiver se continue au bout de la route pour eux…

Laisser un commentaire