Les secrets de Fantasyland

Fantasyland est basé sur différentes zones architecturales représentant différents lieux en Europe : la région de Peter Pan suit l’architecture de l’Angleterre, Blanche Neige les pays nordiques, la région de Bella Notte représente l’Italie….

Château de la Belle au bois dormant

Le Château de la Belle au bois dormant de Disneyland Paris est unique et s’inspire d’illustrations de livres classiques, de manuscrits et du film d’animation “La Belle au bois dormant” avec son “arbre carré” particulier.

Bien qu’il y ait des châteaux dans les parcs Disney aux Etats-Unis, au Japon et à Hong Kong, le château de la Belle au bois dormant à Paris est unique parce qu’il y a beaucoup de vrais châteaux en France et en Europe et il a été décidé de faire un château magique dans le parc européen.

L’idée principale vient du Mont Saint Michel, d’où elle prend l’aspect d’une forteresse sur une colline, bien que des détails inspirés d’autres lieux soient ajoutés par la suite :

Du château de Chaumont, ils ont pris les douves et le dessin des fenêtres.

Ils ont emprunté au château de Chambord son magnifique dôme de verre…….

De l’église Saint-Séverin à Paris, les colonnes en spirale.

Les belles tours du Château d’Azay le Rideau

La dorure des tours, des miniatures qui figurent dans le livre médiéval “Les riches heures du duc de Berry”.

Origines Disneyland Castle Paris La Belle au bois dormant à Disney Paris

Le reste des éléments (arbres carrés, lignes de fuite horizontales et verticales, intérieurs) sont extraits du film La Belle au bois dormant.

Dans le château de la Belle au bois dormant, tout le monde dort…….. L’armure est dans sa position de sommeil et si vous l’approchez vous l’entendrez ronfler, le ronflement vient de Tony Baxter (directeur artistique de Fantasyland et de la construction du parc) et Don Lewis (responsable des effets sonores du parc). En raison de la guerre du rose, les fées bleues une des armures a des nuances de rose et les autres nuances de bleu.

A côté de l’armure se trouve le corbeau maléfique, prenez une photo avec le flash et SURPRISE ! sortira avec les yeux rouges.

Les fenêtres du haut sont des vitraux qui représentent différentes parties de l’histoire de la Belle au bois dormant. Paul Chapman est un spécialiste du vitrail et a travaillé pour la reine d’Angleterre et la restauration de la cathédrale Notre-Dame. Il avait 80 ans lorsqu’on lui a proposé de superviser le château, ce qui l’a amené à dire que si toute sa vie il avait fait des choses sérieuses et solennelles qu’il voulait faire quelque chose il a finalement fait sourire les gens.

Dans la partie supérieure du château il y a un vitrail qui représente une fleur ou des pigeons, ce qui est une bonne chose car c’est un vitrail changeant.

En quittant le château en direction de Fantasyland, si nous faisons demi-tour, nous verrons le clocher, si monsieur il y a un clocher avec sa cloche et tout. Si on regardait avec une caméra avec un bon zoom sur les tours dorées, on verrait les “boules” des tours, ce sont des escargots, un hommage à la région de Bourgogne qui a servi d’inspiration pour ces toits vitrifiés typiques du Fantasyland.

Les tours ont été fabriquées en Italie puis envoyées en France. Le plus grand pèse 15 tonnes ! Pour peindre le château, ils ont dû escalader la plus haute grue d’Europe (plus de 90 mètres).

La Belle au bois dormant Le Beffroi Le Beffroi Le Beffroi Le Beffroi à EuroDisney Les escargots décorent les tours du château

A la sortie du château sur la route de Fantasyland, nous voyons l’épée de Merlin clouée sur la pierre, mais très près avant d’y arriver, nous trouvons la hache qui a été abandonnée quand Blanche-Neige a été libérée. On peut aussi voir les lampes dans les couloirs où les hochements de tête à la pomme de Blanche-Neige sont évidents.

Le repaire du dragon

Un autre endroit que beaucoup de visiteurs ne voient pas dans le château, ou plutôt dans une grotte en dessous, est “La tanière du dragon”, et c’est que c’est le seul château Disney au monde avec son propre dragon enchaîné. En principe, on pourrait penser que le dragon enchaîné n’est autre que le Mal fait de Dragon la Belle au bois dormant, mais NOOOO ! Dans ce cas, l’histoire passe au dragon et au magicien Merlin qui, quand ils étaient jeunes, sont devenus amis, tous deux vivant dans le château. Quand Merlin a pris sa retraite, le roi leur a offert une maison sous le château.

Le dragon est une adaptation, d’après l’Imagineer Terri Hardin, de celui trouvé dans le “Cinderella Castle Mystery Tour” de Tokyo Disneyland ajoutant les parties qui n’ont pas été vues à Tokyo. Avant que Terri ne reprenne le projet, l’idée était qu’il s’agisse d’un personnage statique, mais Terri a convaincu Tony Baxter que l’animal devait être un Animatronic Audio qui le rendrait plus réel.

C’est le plus grand chiffre d’Audio-Animatronique (24 mètres de long et plus de 2 tonnes) de Disneyland Paris. Le dragon a été conçu pour ressembler aux “vrais” dragons du folklore européen, plutôt qu’aux dragons animés des films de Disney. Le dragon porte un anneau de cou dérivé du dessin original, bien que Terri était d’avis que Merlin n’était pas attaché à son ami le dragon. La plate-forme sur laquelle repose la tête du dragon est à un niveau plus bas que le reste de la caverne pour faire reculer les gens lorsque l’animal lève la tête.

Au début, cela peut sembler un peu effrayant d’entrer dans la tanière du dragon, mais différentes techniques ont été utilisées qui ne le rendent pas ainsi. Quand le dragon se réveille, il ne se fâche pas, il regarde autour de lui et se rendort, de cette façon les enfants ne le considèrent pas comme une menace, mais semblent avoir le comportement d’un animal domestique. L’illumination de certaines parties de sa tête avec des couleurs claires le rend plus amical et moins menaçant.

La conception de la grotte s’inspire de la célèbre “Crystal Cavern” du Sequoia National Park aux Etats-Unis. Terri a visité cet endroit et a essayé de recréer l’expérience à Paris, quittant la grotte avec une lumière très faible et une température de plusieurs degrés plus basse que dans le reste du Parc.

Remplir le bassin de brouillard était également un défi pour Terri, car il devait créer de la fumée sans remplir la grotte de combustible toxique. Pour y parvenir, ils ont créé de petits dispositifs qui convertissent l’eau de l’étang en brouillard. Le jour de l’ouverture de Disneyland Paris, la grotte du Dragon a été élue par de nombreux visiteurs comme l’une des meilleures attractions du Parc.

On peut accéder à la grotte par 3 endroits, par le dessous du pont qui donne accès au château, par la tente en verre juste à l’entrée à gauche pour que nous puissions la voir d’en haut et de Fantasyland.

Continuons à découvrir d’autres secrets dans la partie II des curiosités de Fantasyland.

Laisser un commentaire