Le Livre de la Jungle des Studios Disney

Titre Original: The Jungle Book. Année: 1967. Durée: 78 minutes. Réalisateurs: Wolfgang Reitherman. Musique: George Bruns. Voix Françaises: Pascal Bressy (Mowgli), Claude Bertrand (Baloo), René Arrieu (Bagheera), Jean Martinelli ( Shere Khan), Roger Carel (Kaa), José Bartel ( Le Rois Louis), Lucie Dolène (La petite Fille).

Walt Disney était fasciné par The Jungle Book de Rudyard Kipling, mais le roman n’avait pas d’intrigue qui se prêterait bien à un long métrage. Après des années de développement et d’insatisfaction, Walt a dit à son département d’histoire de jeter le livre, et c’est ainsi qu’ils se sont retrouvés avec ce récit unique de l’histoire de Disney… C’était involontairement le dernier film d’animation réalisé sous la direction de Walt et il est décédé avant qu’il ne soit terminé.

Alors que Disney avait déjà utilisé des voix de célébrités reconnaissables dans des films d’animation précédents, c’était l’exception et non la règle. Ce concept a été inversé pour Le Livre de la Jungle, où les voix des célébrités se faisaient entendre et leurs personnages s’articulaient autour d’elles. Le chanteur, acteur et comédien Phil Harris s’est vu décerner le titre de Baloo dans son premier des nombreux rôles emblématiques de Disney. Sebastian Cabot chante Bagheera, après avoir déjà chanté Sir Ector dans The Sword in the Stone et raconté les courts métrages de Winnie the Pooh. Le chanteur de jazz Louis Prima a été choisi comme le roi Louie. George Sanders chante Shere Khan, après avoir déjà regardé In Search of the Castaways. Sterling Holloway, qui a exprimé plus de personnages de Disney que tout autre acteur, joue Kaa. Clint Howard chante le fils du colonel Hathi tandis que Verna Felton, plus connue sous le nom de la marraine fée dans Cendrillon et de la reine de cœur dans Alice au pays des merveilles, chante son épouse dans son dernier rôle à Disney. Le colonel Hathi a également été exprimé par une voix Disney reconnaissable, J. Pat O’Maley, plus célèbre pour avoir joué Tweedle Dee/Dum dans Alice. Mowgli est exprimé par Bruce Reitherman.

Promo
Le Livre de la jungle [Blu-ray]
  • Éditeur: Walt Disney France

L’un des neuf légendaires Nine Old Men de Walt, Woolie Reitherman, qui a déjà réalisé 101 dalmatiens, The Sword in the Stone, et le Winnie the Pooh shorts. Le film a été en développement pendant un certain temps avec Terry Gilkyson comme auteur-compositeur. Lorsque ce sombre brouillon du film a été révisé pour devenir ce qui a été fait, les frères Sherman l’ont remplacé comme auteurs-compositeurs. La seule chanson de Gilkyson qui reste dans le film est “The Bare Necessities”. Le réoutillage du film a également poussé Bill Peet, le conteur Bill Peet, à quitter son emploi chez Disney. Les vautours ont été créés pour The Beetles, mais après la conception des personnages, John Lennon a décidé que le groupe ne devait pas participer. La même chanson est dans le film final (“What Friends Are For”), mais le ton a été changé pour un quatuor de barbiers. King Louie a été créé à l’origine pour Louie Armstrong, mais a été refondu avec Prima. Pour cette raison, certains chercheurs prétendent que le personnage est un stéréotype afro-américain offensant, mais Prima parle d’une voix normale et ne fait l’impression de personne d’autre.

Le Jungle Book est sorti le 18 octobre 1967, en même temps qu’un autre film de Disney, Charlie the Lonesome Cougar. C’était un énorme succès, gagnant 13 millions de dollars dans sa version originale. Les critiques ont convenu que le film était très éloigné du roman, au profit du film. Ceux qui ont été durs avec le film ont prétendu que c’était trop facile et qu’il n’offrait pas assez d’histoires. “The Bare Necessities” a été nominé pour la meilleure chanson aux Oscars. Selon Gregory Peck, l’Académie a également débattu de la nomination du film pour le prix du meilleur film, bien qu’il n’ait finalement pas fait partie de cette catégorie. Le film a été rediffusé trois fois en salle en 1978, 1984 et 1990. Il a fait ses débuts en vidéo amateur en 1991 et a été considéré comme si prestigieux qu’il n’a été diffusé à la télévision qu’en 2011.

Le Livre de la Jungle

Comme beaucoup le savent, “Le Livre de la Jungle” est le dernier dessin animé de Walt Disney. Il mourut en 1966 en pleine période de production du film. On ne peut pourtant pas dire que le “Livre de la Jungle” est un échec. Ce dessin animé a d’ailleurs renfloué les caisses de la Disney Company grâce à sa popularité. Il fut aussi nominé aux oscars pour la chanson “Bare Necessities” ( traduit en français par : “il en faut peu pour être heureux” ).

L’histoire est adaptée du roman de Kipling. Tout commence lorsque la panthère Bagheera trouve un bébé abandonné au milieu de la jungle. Ce bébé deviendra plus tard Mowgli le “petit d’homme”. Lorsque Bagheera apprend que le dangereux tigre Shere Khan rôde dans les parages, elle décide de ramener l’enfant dans son village d’hommes. C’est alors le début d’une grande aventure à travers la jungle luxuriante… Mowgli rencontrera tour à tour un ours sympathique mais fainéant, un serpent hypnotiseur, une troupe d’éléphants, un roi singe jazzie, ainsi qu’une flopée d’autres animaux.

L’intrigue fait donc apparaître une ribambelle de personnages plus amusants les uns que les autres. C’est peut être une des principales qualités du film. On comprend très vite la place de la musique dans le dessin animé. Les chansons entraînantes s’enchaînent sans se ressembler : On passe d’une ballade sympathique de Baloo à une danse endiablée du Roi Louis et de ses singes, puis vient le quatuor des corbeaux et la berceuse du serpent Kaa. Bref, “le livre de la jungle” a des allures de comédie musicale.

Après la musique, parlons de l’aspect visuel du film. La jungle est très bien représentée avec ses arbres immenses, ses lianes, ses cascades ou ses temples abandonnés. Les couleurs du graphisme sont éclatantes et particulièrement les bleutés de la nuit. Comme d’habitude, l’animation est bonne. Les animateurs ont réussis à donner un caractère humain aux différents animaux. Ainsi, on assiste à des scènes de ménages entre un colonel-éléphant et sa femme.

Promo
Le Livre de la jungle [Import italien]
  • La panthere Baghéera découvre dans la jungle un jeune enfant abandonné. Elle décide de le confier a une famille de loups qui l'éleve comme un louveteau. Alors que Mowgli a dix ans, le tigre Shere Kahn approche du territoire des loups. Pour éviter a l'enfant une fin inévitable, les loups l'éloignent et décident de le confier aux hommes d'un village proche. C'est Baghéera qui le conduit. Pendant leur voyage, ils feront
  • Walt Disney France (02/17/2014)
  • DVD, Tous publics
  • Temps de fonctionnement: 75 minutes
  • Anglais, Français

Le méchant dans le film est un tigre nommé Shere Khan. Il est une menace permanente mais n’apparaît que vers la fin de l’histoire.

Pour une fois dans un Disney, la fin est un brin nostalgique. En effet Mowgli, attiré par la voix d’une petite fille, la suit jusqu’à son village où on devine qu’il restera. C’est un vrai moment de poésie. Heureusement, la joie revient avec un coup de trompette dynamique qui nous amène sur le mot : Fin.

Malgré toutes les bonnes choses du film, on peut reprocher quelques temps morts. Les différents personnages ne font que passer. Il n’y a pas de liaisons entre les “grands” moments du dessin animé. On a parfois l’impression que les scènes sont “collées bout à bout” sans réels liens, que le héros passe de tableaux en tableaux.

Mais ces petits points noirs ne gâchent pas vraiment le film qui est un bon

Les récompenses:

En 1967, nomination pour la meilleure chanson : “Il en faut peu pour être heureux”.

Laisser un commentaire