LucasArts Entertainment Company Filiale de Lucasfilm

LucasArts Entertainment Company est une société américaine de développement et d’édition de jeux vidéo, filiale de la société de production Lucasfilm. Avant d’être renommée en LucasArts Entertainment Company, la société s’appelait Lucasfilm Games, à qui on doit de nombreux jeux d’aventure renommés (la série des Monkey Island, Indiana Jones and the Fate of Atlantis, Day of the Tentacle, The Dig) et de nombreux jeux réalisés sous la licence de Star Wars. LucasArts a révolutionné le monde du jeu vidéo en y ajoutant une dimension cinématographique, et travaillant le côté immersif de ses jeux. Dans ce but, LucasArts a développé des outils brevetés comme SCUMM, iMUSE, INSANE, GrimE… La politique de George Lucas de breveter ce qui est mis au point au travers de ses diverses sociétés dans une optique financière et économique de l’exploitation des licences, la licence Star Wars étant un exemple, les technologies développées par Lucasfilm Games et LucasArts sont dans la quasi totalité des marques déposées, ce qui à l’époque était une exception dans le monde du jeu vidéo.

L’HISTOIRE de LucasArts Entertainment Company

Lucasfilm Games a été fondée par George Lucas en 1982, pour étudier les possibilités de l’Atari 2600 et de l’Atari 5200. L’annonce officielle de la création de Lucasfilm Games a lieu en janvier 1984. En 1987, Lucasfilm Games révolutionne le jeu d’aventure, et le point-and-click avec son moteur de jeu SCUMM (Script Creation Utility for Maniac Mansion) développé par Ron Gilbert et Aric Wilmunder qui laisse plus de libertés aux scénaristes. SCUMM est la plus connue des technologies et logiciels aux noms étranges mis au point chez Lucasfilm Games, mais il y en a d’autres comme iMUSE, INSANE, MMUCUS, CYST, FLEM, GrimE… Il existe différentes histoires quant aux origines de ces noms, mais on sait que ce sont tous des rétro-acronymes, tournant pour la plupart autour du thème des sécrétions humaines. Maniac Mansion, le jeu pour lequel SCUMM a originellement été mis au point, sera l’une des plus grandes réussites de l’histoire du jeu d’aventure, et sera même porté à la télévision. Toujours en 1987, et avec le concours de la National Geographic Society (NGS) du département d’éducation de l’état de Californie Lucasfilm Games développe GTV (Geographic TV), un support interactif et multimédia pour apprendre l’histoire américaine aux collégiens. La NGS a ajouté par la suite Planetary Manager et The People. 1988 est l’année de Zak McKracken and the Alien Mindbenders, considéré par les fans comme la suite véritable de Maniac Mansion au détriment de sa suite officielle Day of the Tentacle, et de Battlehawks 1942s un des premiers simulateurs de combat aérien de Lucasfilm Games qui prépare à la série de jeux du même genre exploitant la licence Star Wars. C’est d’ailleurs l’année suivante, en 1989 que Lucasfilm Games adapte pour la première fois en jeu vidéo une licence Lucasfilm avec Indiana Jones and the Last Crusade, qui est décliné en jeu d’aventure et en jeu d’action. En 1990, la réorganisation des sociétés Lucas entraîne la création de LucasArts Entertainment Company (LEC). LEC inclut notamment Lucasfilm Games, Industrial Light & Magic (ILM) et Skywalker Sound. Ces deux derniers sont ensuite fusionnés au sein de Lucas Digital Ltd et LucasArts devient le nom officiel de la division jeux.

LE LOGO de LucasArts

Le logo LucasArts actuel est né en 1991, après un an d’innombrables recherches de design, de réunions interminables et de nuits blanches. Vous pourriez vous demander, était-il vraiment si difficile de créer un simple petit logo ? En réalité, résumer une société entière et ses employés en une seule petite image n’est pas simple du tout. Tout au long du processus de développement, certains des designers les plus réputés du monde des affaires travaillèrent sur différents aspects – chacun d’eux contribua ainsi, directement ou non, au design final. Sur les centaines de logos développés pour les tests, la plupart furent rejetés. Certains des logos testés étaient plus des illustrations qu’un vrai symbole. Une bonne marque doit marcher aussi bien en noir et blanc qu’en couleurs et présenter une telle simplicité technique qu’il doit être possible de l’utiliser aussi bien sur une carte de visite que sur un écran d’ordinateur ou sur une casquette promotionnelle. Dans le processus de création de son logo, une compagnie doit accorder beaucoup de caractère et de style à ses symboles, afin de se démarquer de la masse des logos abstraits des entreprises. En particulier, la marque LucasArts doit pouvoir symboliser la diversité, le talent et la créativité de la compagnie. Bien sûr, il est impossible de tout représenter dans un logo, mais il doit parvenir à évoquer un reflet de la créativité, de la technologie et de la magie de LucasArts, un environnement où l’imagination devient réalité. La représentation du pouvoir intuitif et visionnaire de la compagnie requiert des lignes et des formes irrégulières, de la spontanéité, du caractère et surtout une impression de vie. Le dessin grossier de l’oeil symbolise notre façon de voir les choses. La vue est probablement le sens le plus universel de l’artiste et du public. La vision procure la connaissance prophétique de ce qui affecte les autres sens plus intimes du goût, du toucher et de l’ouïe. Là où certains observateurs verront un oeil, les autres verront plus directement une forme humaine aux bras écartés. Les cils représentent la pensée, les idées et la vivacité. La combinaison de l’oeil-figure avec le “L” de LucasArts a plusieurs sens. Premièrement, elle représente les forces de LucasArts en donnant une base solide et stable pour la silhouette. Deuxièmement, elle introduit la typographie du nom dans une forme compacte facile à utiliser. Enfin, la couleur or promeut les qualités mythiques et majestueuses de la figure.
LES PROJETS
Actuellement,Lucasarts développe le prochain jeu Indiana Jones qui sortira sur xbox360 et PS3 et sera équipé d’un moteur de simulation comportemental créé par Naturalmotion Ltd et nommé euphoria. Pour la première fois au monde, on pourra faire interagir les personnages, de Indiana Jones lui mème jusqu’à l’ennemi qu’il va pulvériser, pour bouger, agir, et s’adapter de manière réelle selon les situations. Imaginez un pont suspendu, les personnages pourront se balancer eux mème, trébucher , s’accrocher au pont aux mouvements incertains, et peut ètre qu’ils survivront, peut ètre qu’il tomberont. L’histoire n’est pas scénarisée, elle est simulée, vous ne saurez jamais ce qu’il se passera exactement à l’avance .

Liste des jeux de LucasArts:

BallBlazer 1984
Rescue on Fractalus 1984
Koronis Rift 1985
Labyrinth 1986
PHM Pegasus 1986
Strike Fleet 1987
Maniac Mansion 1987
Zak McKracken and the Alien Mindbenders 1988
Indiana Jones et la dernière croisade 1989
Loom 1990
The Secret of Monkey Island 1990
Monkey Island 2: LeChuck’s Revenge 1992
Indiana Jones and the Fate of Atlantis 1992
Day of the Tentacle 1993
Sam & Max Hit the Road 1993
Zombies Ate My Neighbors 1993
Star Wars Dark Forces 1995
Full Throttle 1995
The Dig 1995
Outlaws 1997
Star Wars Jedi Knight 1997
The Curse of Monkey Island 1998
Grim Fandango 1998
Escape from Monkey Island 2000
Star Wars: Galactic Battlegrounds 2001
Star Wars: Galactic Battlegrounds : Clone Campaigns 2002
Jedi Knight II: Jedi Outcast 2002
Jedi Knight: Jedi Academy 2003
Star Wars: Knights of the Old Republic 2003
Star Wars Galaxies 2003
Star Wars: Battlefront 2004
Star Wars: Knights of the Old Republic II: The Sith Lords 2005
Star Wars: Battlefront II 2005
LEGO Star Wars 2005
Star Wars Episode III: Revenge of the Sith 2005
Star Wars: Empire at War 2006
LEGO Star Wars II The original trilogy 2006
Star Wars Empire At War : Forces of corruption 2006

Laisser un commentaire