Il était une fois une riche famille, les Ravenswood, qui possédait une mine d’or maudite. C’est en tout cas comme ça que commence l’histoire qui nous est contée dans le célèbre manoir hanté de Disneyland Paris. Mais quel secret se cache réellement derrière cette façade délabrée ?

« Phantom Manor »

L’histoire prend lieu fin du XIXe siècle en Louisiane. Henry Ravenswood est le propriétaire de Big Thunder Mesa, une mine d’or en face de laquelle il décida de construire un manoir où il s’installa avec sa femme, Martha Ravenswood, et leur fille, Mélanie. Cette dernière était fiancée à un ingénieur, Jake Evans, qui travaillait dans la mine, et qui n’était pas réellement apprécié par le père Ravenswood. Les natifs disaient de la mine qu’elle était hantée par ce qu’ils appelaient « L’oiseau Tonnerre », un esprit indien qui veillait jalousement sur son trésor, à savoir le filon d’or. Cette légende fut prise à la légère jusqu’au jour où un tremblement de terre secoua la mine, emmenant Henry et Martha dans la tombe.

Le mariage de Mélanie et Jake fut maintenu en dépit des événements. Cependant, le jour des noces, le marié ne se rendit jamais à l’hôtel, laissant Mélanie seule et désespérée, mais surtout, en proie au « Phantom », également appelé « Maître des Lieux ». Celui-ci était responsable de la mort de Jake Evans, et ne s’était surtout pas prié pour s’installer au manoir, invitant par la même occasion tous ses petits copains fantômes.

L’attraction a été ouverte le 12 avril 1992, en même temps que le parc, et est la seule attraction tout resort confondus qui affiche une apparence sale et négligée, cassant ainsi avec la longue tradition instaurée par Walt Disney lui-même. En effet, si Phantom Manor s’inspire de son homologue américain Haunted Mansion, l’attraction a été en tout point adaptée au public français, et européen en général, connu pour être plus exigeant que le public américain. L’histoire, les décors, mais également les musiques ont été conçus pour coller au mieux à une version plus tragique et plus romantique de l’attraction. La légende est notamment inspirée par le Fantôme de l’Opéra de Gaston Ledoux.

Si l’attraction est une pure merveille d’un point de vue esthétique, elle n’est en revanche pas effrayante (excepté peut-être pour les jeunes enfants). Elle nous balade dans les couloirs du manoir grâce à de petits wagonnets appelés « Doombuggies », nous confrontant de temps à autres au Phantom, tandis que nous croisons également la Mariée qui nous invite à faire demi-tour tant qu’il en est encore temps. L’ambiance se veut à la fois sombre et tragique, mais également teintée d’humour noir, notamment lorsque nous pénétrons dans les profondeurs de la terre. En dépit de leur état, les esprits n’ont en effet pas oublié comment s’amuser ! En témoignent les rires répétés du Maître des Lieux – doublé par Vincent Pine, dont on peut également entendre le rire à la fin du clip « Thriller » de Mickaël Jackson.

À la fin de la visite,

il est également possible de se rendre dans le cimetière de Boot Hill. Si les épitaphes ne manqueront sûrement pas de vous faire sourire, n’hésitez cependant pas à tendre l’oreille ; certains bruits pourraient se révéler quelques peu inquiétants … Alors, prêts à pénétrer le manoir le plus hanté de Louisiane ? Le Phantom et ses invités vous y attendent avec la plus grande impatience.

Phantom Manor est l’une de ces attractions Disney mythiques que l’on retrouve dans toutes les stations de Disney, mais chacune a légèrement modifié sa version. C’est tellement cool que comme Pirates des Caraïbes, Phantom Manor a donné naissance à l’un des rares films basés sur une attraction : The Haunted Mansion. Le film lui-même ne vaut pas grand-chose, mais si un jour vous avez la nostalgie de l’attraction, ça vaut le coup 🙂

L’attraction Phantom Manor à Disneyland Paris

Se concentrant sur l’attraction Disneyland Paris, Phantom Manor est situé à l’extrémité de Frontierland. C’est une vieille maison qui ressemble plus à la maison de Norman Bates à Psycho. Phantom Manor est une attraction qui combine la marche à pied et la conduite sombre, et comme cela semble un peu technique, je vous l’explique d’une manière normale, est de marcher une partie de l’attraction et une autre montée sur un véhicule à travers une route sombre qui simule l’intérieur d’une maison hantée.

Puisque j’imagine que l’une des questions qui vous passeront par la tête est le Manoir Fantôme effrayant… Je viens vous dire que c’est comme le seuil de la douleur, nous l’avons tous à un moment donné. Je n’ai pas peur de ce que mon opinion ne vaut pas, mais à cause des gens avec qui j’ai été à l’occasion, qui ont tendance à l’être, on m’a toujours dit que ça ne fait pas peur. Voyons voir, c’est le décor d’horreur classique des dessins d’enfants, c’est-à-dire que si vous allez avec de très jeunes enfants, ils pourraient avoir peur. Et si vous avez très peur, peut-être qu’au début comme il fait sombre et que vous ne savez pas ce que vous allez voir, ça s’impose quand même un peu, mais je pense vraiment que ça ne fait peur à rien. Ce n’est pas comme un passage de terreur de loin et il n’y a pas de peur.

La maison est entourée de jardins bucoliques, d’un vieux gazebo et d’une fontaine en pierre. C’est dans cet environnement que se trouve l’espace destiné à la file d’attente de l’entrée, sous des lampes remplies de toiles d’araignées (on ne sait pas si elles sont réelles ou non) et de musique de fond douce et décadente.

Phantom Manor n’a pas de FastPass, il n’en a pas besoin, il n’a généralement pas trop de queue. Comme toujours, cela dépend de l’heure à laquelle vous partez, mais je me souviens que je n’ai attendu qu’une seule fois pendant 35 minutes, et c’est le moment où j’ai attendu le plus longtemps. J’ai dû monter une vingtaine de fois. Je dirais que votre temps d’attente moyen est de 15/20 minutes. Le truc, c’est “quand la nuit tombe…” Cette attraction est plus qu’idéale pour vous d’aller la nuit donc j’ai expliqué, vous n’attendrez pas plus de 5 minutes en ligne. Et le meilleur de tout, c’est que l’ambiance nocturne est de 10, l’éclairage, le son et même le personnel de l’attraction, que si vous les attrapez avec désir, vous vous sentirez dans une vraie maison enchantée.

Il me semble que cette attraction, une autre de mes préférées, a un beau thème. Il vous met dans une histoire intéressante accompagnée d’un bon son, de voix, de bruits, de décorations, d’éclairages, de bandes sonores et d’animatroniques qui, bien qu’ils devront être renouvelés tôt ou tard, continuent à bien remplir leur mission… En plus vous êtes assis sur un parcours moyen courrier et cela est toujours apprécié !

A mon avis, une autre des attractions incontournables de Disneyland Paris !

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here