Les projets de films D’animations Disney

Alors que le raz de marée Ratatouille (prononcez « Rat-a-too-e » comme nos amis anglophones) débarque dans les salles françaises cette semaine, il est temps de faire un petit survol des futures productions animées Disney qui enchanteront (ou pas) petits et grands… Suite au festival d’Annecy qui s’est déroulé en juin dernier : petites indiscrétions, anecdotes et nouvelles sur un studio en pleine renaissance !

Bienvenue chez les Robinson (17 octobre 2007) :

Déja sorti outre-atlantique il y a quelques mois, cette adaptation d’un ouvrage illustré de William Joyce, A day with Wilbur Robinson, à connu un joli succès à la fois critique et public. L’histoire est originale et prometteuse : elle met en scène le jeune Lewis, 12 ans, petit scientifique en herbe qui invente le Scanner de mémoire qui pourrait lui permettre de retrouver ses souvenirs oubliés de ses parents… Son invention est dérobée par l’Homme au chapeau melon mais à l’aide d’un mystérieux garçon venant du futur, Wilbur Robinson, Lewis va tenter de récuperer son bien et par la même occasion découvrir les secrets de la famille Robinson…
John Lasseter, nouveau patron du grand studio d’animation, n’y est pas pour rien dans cette petite réussite. Il a en effet, moins d’un an avant la sortie en salles, demandé au réalisateur Stephen J. Anderson de revoir quelque peu sa copie. C’est ainsi que pas moins de 60% du film aurait été retravaillé avec l’ajout d’éléments scénaristiques et de scènes d’action.

William Joyce, auteur de l’ouvrage dont est inspiré le film, est un ancien des studios Pixar puisqu’il a participé à Toy Story et 1001 Pattes en tant que concepteur visuel. Il est également producteur de Robots des studios 20th Century Fox Animations… Il est intéressant de noter que le métrage est le premier à intégrer le logo Walt Disney Animation Studios (ex -Walt Disney Feature Animation) qui marque le désir de rupture initiée par l’arrivée du gourou de Pixar, John Lasseter, à la tête des studios d’animation. En effet, les dirigeants souhaitent à l’avenir que Pixar soit le département Disney exclusivement chargé l’animation générée par ordinateur (3D) et que WDAS s’occupe de l’animation traditionnelle… Bienvenue chez les Robinson serait le dernier film dont la 3D est réalisée par WDAS

Bolt (2008)

Longtemps connu sous le titre American Dog, ce projet est à l’origine celui de Chris Sanders, réalisateur et scénariste de Lilo et Stitch, petite merveille Disney sortie en 2002. Chris Wiliams, scénariste sur Kuzco à depuis repris les rênes du film suite aux différents artistiques qui opposaient Lasseter à Sanders… Comme nous avons pu le voir dans les toutes premières images il y a quelques mois, Bolt est visuellement inspiré des oeuvres de Edward Hopper et raconte l’histoire d’un chien super-star. Plusieurs synospsis sont sur les lèvres : on parle du désert du Nevada ou de New-York; de lapins borgnes et de hamsters nains… Bref, depuis que le projet à changé de mains, rien n’est moins sûr quant à l’histoire définitve ! Si ce qui s’appelait American Dog semblait de plus en plus se préciser, Bolt vient de freiner les ardeurs et se trouve à un stade plus discret et si peu d’informations ont filtré sur cette production au dernier festival d’Annecy, on sait déja que John Travolta, Woody Harrelson, Bernie Mac et Thomas Haden Church font parti du casting vocal !

Wall-E (2008) :

Alors que le premier teaser vient de faire son apparition sur la toile, Wall-E, prochaine production Disney-Pixar, commence à peine à se dévoiler avec quelques information étonnantes ! L’histoire se déroule en 2700 alors que la Terre est devenue, par la faute des humains, un immense amât de détritus gravitant dans l’espace. Hommes, femmes et enfants se réfugient donc dans un grand vaisseau spatial dans lequel ils attendent patiemment que plusieurs milliers de robots nettoient la surface terrestre : les Wall-E (Waste Allocation Load Lifters- Earth). Cependant, au fil des siècles les robots tombent en panne jusqu’a ce qu’il n’en reste plus qu’un… C’est l’histoire de ce petit rescapé qui, tous les jours, effectue sa besogne mais collectionne soigneusement les vestiges de la vie humaine comme cette télévision sur laquelle il aime regarder Hello Dolly (la comédie musicale avec Barbra Streisand !). Wall-E se sent bien seul, jusqu’au jour où EVE, robot elle aussi, débarque sur Terre, pour une mission inconnue… Ajoutons à ce synopsis une nouvelle qui reste à confirmer : le film serait, selon plusieurs sources, quasiment sans dialogues ! Pixar tenterait ici un pari fou, celui de remettre au goût du jour le cinéma muet ! Bref, autant d’informations qui ne font que nous mettre l’eau à la bouche.

The Princess and the Frog (Décembre 2009) :

Chez Disney, les studios d’animation traditionnelle ont fermé en 2004 après la sortie de La Ferme se rebelle, gentille production qui avait oublié que le jeune public avait évolué… John Lasseter avait promis que s’il devenait un jour directeur des studios Disney, il ferait rè-ouvrir le département 2D, c’est désormais chose faite (en créant le WDAS cité plus haut) et le premier film qui en sortira s’appelle donc The Princess and the Frog ! Lors d’une rencontre à la Cinémathèque Française en Juin 2006 (que vous pouvez retrouver sur le DVD collector de Cars), Lasseter évoquait déja le retour de la 2D et critiquait les anciens dirigeants qui avaient fait de cette technique un bouc-émissaire responsable des échecs consécutifs des films Disney depuis plusieurs années… En citant Miyazaki et son oeuvre toujours aussi passionnante, Lasseter expliquait que c’était avant tout l’histoire qui faisait la qualité d’un film et non pas la technique utilisée ! Et la 2D de revenir en force… Ron Clements et John Musker (La Petite sirène, Aladdin…) sont à la barre de cette production qui est à ce jour la plus attendue… Présenté comme un conte de fée musicale se déroulant à la Nouvelle-Orléans dans les années 1920, le film présente une révolution majeure puisque l’héroïne du film sera la première princesse de couleur noire dans un Disney ! Quelques noms de personnages ont déja fait leur apparition : il y aura donc Tiana, notre héroïne de 19 ans, Charlotte LaBouff une jeune diva pourrie-gatée de 18 ans, Dr. Duvallier, le mauvais sorcier vaudou, Mama Ody, marraine et prétresse vaudou… mais également Louis (chanteur de jazz), le Prince Harry (un jeune européen), Lawrence (le valet du Prince), et Arila (la maligne petite soeur de Tiana)… Quelques esquisses et croquis ont déja filtré et le tout semble très prometteur… Aucune indications sur l’histoire mais le film étant musical, il est important de préciser que c’est Randy Newman qui se chargera des compositions. Ayant déja officié sur Cars, Monstres et Cie, Toy Story ou Maverick, Pleasantville et Seabiscuit, nous avons affaire ici à une excellente recrue qui sera certainement une pièce majeure de la réussite de The Princess and the Frog !

Rapunzel (2009) :

Seconde grosse attente que ce projet plein de rebondissements qui a vu le jour il y a plusieurs années alors que le premier Shrek venait de terminer sa carrière en salles… A l’origine le film se voulait insolent et décalé et souhaitait ridiculiser les contes de fées à la manière de l’ogre vert. Depuis 2005, lorsque les dirigeants Disney ont trouvé dans le métrage trop de similitudes avec la production Dreamworks, le film est alors reparti sur une approche plus classique ! C’est ainsi que Rapunzel est devenu le premier film de la firme adaptant sérieusement un conte populaire européen depuis La Belle et la Bête il y a… quinze ans ! Retour aux sources donc et avec le soutien de John Lasseter, les créateurs assument totalement leur nouvelle base de travail qui promet une princesse plus proche d’Aurore dans La Belle au Bois Dormant que de Fiona dans Shrek… Si l’on connaît l’histoire de cette jeune fille emprisonnée et aux long cheveux et si l’on sait que le ton sera classique, il est important de noter que Glen Keane, le réalisateur, souhaite s’adresser à un « public moderne » tout en conservant « la sincérité et le coeur » que Disney avait pu mettre dans ses premières oeuvres… Tout un programme !

L’influence principale revendiquée par tous : La Balançoire, oeuvre rococo de Jean-Honoré Fragonard. Le film sera en 3D et la volonté première est semble-t-il de lui donner un style « déssiné à la main », ainsi les studios WDAS ainsi que Pixar ont du élaborer de nouveaux logiciels visant à donner une touche peinte aux surgaces générées par ordinateur ! Les premiers essais ont visiblement été concluants et les extraits projetés lors de différentes conférences organisées par Disney témoignent, selon les dires de certains, d’avancées technologiques et artistiques époustouflantes dans le domaine de l’animation… On ne sait pas encore si le film portera un label Pixar étant donné que Bienvenue chez les Robinson devait être le dernier Disney 3D crée par WDA

Toy Story 3 (2009) :

Ce projet, initié en 2004 par les studios Disney qui sentait la fin de sa collaboration avec les studios Pixar arriver à toute allure, a été repris par ces derniers en février 2006 suite à leur rachat par Disney un mois auparavant . Circle 7 Animation, ancien département 3D de Disney qui a disparu avec le rachat de Pixar, avait imaginé un scénario qui était tout simplement une reprise inversée de Toy Story 2 : Buzz est rappelé aux usines de Taïwan pour une révision complète et ses amis partent à sa rescousse pour le sauver des griffes des réparateurs de jouets . Prévu pour 2009, tout ce que nous savons c’est que Lee Unkrich réalise et que nous pouvons lui faire confiance vu les antécédents : Le Monde de Nemo, Monstres et Cie et Toy Story 2. Pour le scénario c’est Michael Arndt (Little Miss Sunshine) qui est réquisitionné. Entre de si bonnes mains, Woody et Buzz semblent encore partis pour l’infini et au-delà !

Pour finir, John Lasseter vient de lancer une nouvelle vague de court métrages chez Disney afin de promouvoir de nouveaux artistes et développer les talents des animateurs venant d’intégrer le studios ! Plusieurs d’entre eux seront certainement à dévouvrir à Annecy dès l’année prochaine, en attendant, allez voir Ratatouille car Pixar, c’est une fois par an et ça ne se rat(e) pas !

Laisser un commentaire