Robot Chicken Star Wars épisode

Synopsis : STAR WARS : la saga la plus emblématique de l’histoire du cinéma. 141,8 quadrillons de dollars rapportés à travers le monde. 7 milliards de fans sur la planète. L’apogée du 7ème art. ROBOT CHICKEN : une série décalée aux blagues vaseuses où les jouets se tapent dessus et trébuchent. Les étudiants y jettent parfois un œil entre deux packs de bière et recrachent tout par le nez en rigolant. ENFIN RÉUNIS ! Soyez témoins de la puissance de cette série de destruction massive où l’univers Star Wars se fait malmener par les geeks responsables du carnage des films d’animation image par image de ADULT SWIM. Et ben, si personne n’a été viré pour ça, ça tient du miracle !

Un véritable Sketches autour de Star Wars

Aujourd’hui, on ne compte plus le nombre de parodies et pastiches de la célèbre saga de science-fiction. Bonnes ou mauvaises, inspirées ou non, ces détournements de Star Wars ont, pour la plupart, étaient faits avec le plus grand amour envers l’univers bâti par George Lucas. Parmi ceux-là on retrouve l’équipe de Robot Chicken. Créée en 2005 par Matthew Seinreich et Seth Green (plus connu comme l’interprète du fils du docteur Evil dans la trilogie Austin Powers), cette série humoristique parodie toute la culture pop avec toute une galerie de personnages animés image par image.

A travers tous ces innombrables sketches à l’humour vraiment corrosif, Robot Chicken s’est aussi fait une place dans un monde plus geek car ces enfants terribles savent parler aux purs fans, comme à ceux de Star Wars. Ce n’est donc pas sans raison que pas moins de trois épisodes « spécial » consacrés à l’univers de George Lucas ont été réalisés, rassemblés aujourd’hui dans ce coffret DVD. 22, 22 et 45 minutes délirantes de pur Star Wars vous attendent derrière cet obscur coffret, ainsi que de nombreux bonus.

Attention, petit rappel : Robot Chicken s’adresse aux vrais fans. Le comique des situations ou des jeux de mots se font avec une connaissance un peu approfondie de l’univers. Ceux qui ne sont pas trop familiers de Star Wars seront vite perdus face à cette avalanche de références. Il serait aussi impossible de résumer clairement tout ce merveilleux bordel. On peut trouver ce qu’il se passerait si un stormtrooper emmenait sa fille au travail, à quoi pensait Anakin lorsqu’il tuait les jeunes Jedi, Boba Fett qui se la raconte au fond du Sarlacc, C-3PO perdu en cours d’espagnol ou encore ce que donnerait une comédie musicale « on ice » de L’Empire contre-attaque.

Pour ceux qui s’intéressent à la version originale, vous noterez la présence quelques noms qui vous seront familiers. George Lucas, Mark Hamill, Carrie Fisher, Billy Dee Williams, Ahmed Best Certains des acteurs ont joué le jeu de reprendre leur personnage dans Robot Chicken. Mais le plus incroyable reste cette complicité entre George Lucas et les créateurs de la série. Dans les bonus, on assiste à une réunion de préparation des épisodes au Skywalker Ranch. Inutile de préciser que ces réunions virent rapidement à de franches parties de blagues potaches.

Technique autour de Robot Chicken :

Image : On ne va pas s’éterniser sur la qualité d’image standard des DVD. Le travail est fait, même si un travail de recadrage aurait pu s’opérer sur les deux premiers épisodes. Alternant des sketches en 4/3 et en 16/9, on se retrouve avec ces derniers avec un cadre noir complet autour de l’image au centre du téléviseur. De plus, compte tenu de leurs durées, les trois opus pouvaient largement tenir sur un seul disque.

Son : Tout en stéréo, les trois épisodes proposent la piste anglaise originale et une version espagnole. Par contre, faut de doublage, la langue de Molière est absente du troisième volet alors qu’elle existe sur les deux premiers. Mais mieux vaut profiter de la version originale et des voix des différents guests.

Bonus : Bien que les programmes soient assez courts, ce n’est pas le cas des bonus présents sur chaque disque. Ainsi nous avons droit aux commentaires de l’équipe sur les épisodes, des scènes coupées que l’on découvre en animatics, des interprétations des épisodes par le créateur Seth Green, making-of, bêtisiers, bandes-annonces Pour le deuxième et troisième épisodes, un petit reportage retrace le périple de l’équipe technique jusqu’au Slywalker Ranch où la première projection de leur travail à lieu en présence de George Lucas. Un créateur qui ne manque pas d’humour lorsqu’on le voit plaisanter avec les scénaristes de Robot Chicken invités chez lui. Il ne faut pas le dire mais, vous pourrez aussi trouver à travers les menus des bonus cachés

Robot Chicken : Star Wars disponible le 25 Septembre 2013 en Coffret DVD avec Warner Bros. France.

Laisser un commentaire