The Walt Disney Imagineering les créateurs de parcs DIsney

Quand a été fondé Walt Disney Imagineering (WDI) ?

Cette entreprise a été fondée en 1952 par Walt Disney en vue de la création du premier parc Disneyland. D’abord connue sous le nom de WED Enterprise, WED étant les initiales du nom complet de Disney (Walter Elias Disney), elle prit son nom actuel en 1984.

Qui signifie le terme imagineering ?

Imagineering, ou imaginierie en français, est un néologisme Disneyen né de la fusion des mots imagination et engineering. C’est donc l’ingénierie de l’imaginaire. Les imagineers sont alors les ingénieurs de l’imaginaire ou imaginieurs en français.

Quel est le logo de Walt Disney Imagineering ?

Le logo de Walt Disney Imagineering est un Mickey en apprentie sorcier, issu du film d’animation Fantasia (visible sur la page d’accueil du site). En effet cette image est associée à la créativité, à l’imaginaire, à l’inventivité en plus d’être le plus célèbre représentant des studios.

Quel est le rôle des imagineers dans les parcs ?

Les imaginieurs sont en charge de la création des complexes de loisirs de la Walt Disney Company : attractions, bâtiments, poubelles, thématisations, décor végétal, hôtels, centre de divertissements nocturnes . . . tout ou presque passe par eux afin de créer un monde hors du commun, de permettre aux visiteurs de vivre une expérience immersive.

Qui est le chef des imagineers ?

Depuis 2006 le chef des imaginieurs est John Lasseter, directeur artistique des studios PIXAR qui ont fait entrer Disney dans le monde de la 3D avec des succès comme Toy Story, Le Monde de Némo, Cars, Monstres et compagnie. Son premier emploi fut celui d’un conducteur de bateau de l’attraction Jungle Cruise à Disneyland. Aujourd’hui il se retrouve au poste de conseiller artistique de Walt Disney Imagineering, entendant bien lui redonner ses lettres de noblesse.

Il y a-t-il des subdivisions ?

Oui. A cause de la variété des métiers proposés (ingénieurs, scénaristes, paysagistes, peintres, horticulteurs, financiers, métiers du cinéma) et de la diversité de ses activités, il a été créé des sections spécialisées. Theme Park Productions pour le tournage des films des parcs, Walt Disney Creative Entertainment pour les spectacles des parcs, MAPO pour le service technique (de Mary Poppins, film pour lequel cette division fut créée).

Que leur doit-on dans les parcs ?

On leur doit des technologies (plus de 115 brevets) telles les audio-animatronics, le circle-vision ; des attractions comme la Tower of Terror, Haunted Mansion, Splash Mountain, Big Thunder Mountain, Indiana Jones Adventure ou encore des échecs comme Le Trou Noir ou Alien Encounter.

Walt Disney Imagineering travaille t-il uniquement avec Disney ?

Non et cela à 2 niveaux. Tout d’abord lors de l’élaboration d’attractions, l’entreprise recourt à des sous-traitants ou entreprises spécialisées à l’image d’OTIS pour les ascenseurs de la Tower of Terror. Walt Disney Imagineering supervise l’assemblage des éléments, fait les réglages, créé les décors bref fusionne les divers éléments en un tout. Enfin il arrive aussi que Walt Disney Imagineering ne travaille pas pour Disney. Ainsi l’entreprise a réalisé le restaurant de l’aéroport panoramique de Los Angeles, des pavillons pour des foires internationales.

Existe-t-il des attarctions ou spectacles dans les parcs Disney qui ne soient pas des imagineers ?

Bien sûr. Il y a beaucoup de contrats aujourd’hui entre Disney et des entreprises externes. Ainsi l’entreprise BRC Imagination Arts s’est occupée du post-show de Test Track et du World of Motion d’EPCOT. Le plus souvent la construction et fabrication sont aujourd’hui sous-traitées.

Existe-t-il des entreprises concurrentes ?

Si Walt Disney Imagineering a été une entreprise pionnière en la matière, il a été créé chez le concurrent Universal une filiale nommée Universal Creative en charge des même fonctions pour ses parcs. Si cette dernière ne bénéficie pas de l’histoire et du prestige de Disney, elle n’en reste pas moins un sérieux concurrent qui a été capable autrefois d’attirer les cerveaux de Disney.

Qu’est ce que Imagi-Nations ?

Il s’agit d’un concours de design organisé par Disney et Walt Disney Imagineering chaque année. Ainsi des étudiants se voient proposer des opportunités pour travailler à WDI. Voir le site internet du concours.

Comment devient-on imagineer Disney ?

C’est La Question ! Il n’ya pas de parcours tout fait. En effet la grande variété de métiers donne des possibilités de profils très différents. Sachez donc à l’avance quel imagineer vous souhaitez être, dans un domaine précis afin d’exceller dedans. L’excellence est recherchée. Etre fan de Disney n’est pas un pré-requis, bien au contraire. Il faut avoir un horizon aussi large que possible dans des domaines aussi variés que la culture mythologique, informatique, robotique, moderne . . . Ne soyez pas cloitré ou cantonné mais ouvert. Deuxièmement sachez faire le distinguo entre le monde fantaisiste créé par l’entreprise et la réalité du métier. En tout cas il n’est pas simple d’y être employé : environ 1 600 imagineers pour une base de données de 65 000 CV, des candidatures souvent spontanées.

Où sont les bureaux ?

Les quartiers généraux de Walt Disney Imagineering se situent au 1401 Flower Street à Glendale. Si cette ville a été choisie pour accueillir l’entreprise, c’est à cause de sa proximité avec le siège social de Disney à Burbank, seulement 3 Km, mais aussi celle du parc Disneyland, 55 Km. Les 3 sites s’inscrivant tous sur une même droite, ils sont ainsi facilement accessibles entre eux grâce à l’autoroute. C’est ainsi que Disney a tissé sa toile d’araignée dans le paysage Californien, faisant de cet Etat le berceau du futur Empire Disney.Cependant il y a aussi des antennes dans chaque complexe de loisir.

Une petite carte du Golden State

Contrairement aux studios de Burbank, les bâtiments abritant les imagineers ne sont pas réellement descriptibles, ni même marquants. En réalité il ne s’agit que de simples bâtiments modernes aux tons bruts. Vous pouvez passer à côté sans même vous rendre compte de ce que ces derniers renferment, il n’y a que la plaque indiquant le numéro de la rue qui puisse vous donner un indice, car en forme de badge d’identification des Cast-members (les employés Disney). Rien donc ne suggère ni ne démarque le bâtiment, seul le panneau à l’entrée indiquant l’obligation de présenter son badge indique que l’accès au site est restreint et réservé à des initiés.

Le siège de Walt Disney Imagineering.

Qu’est ce que le Grand Central Creative Campus?

Le Grand Central Creative Campus est un immense projet immobilier de la Walt Disney Company autour des locaux de Walt Disney Imagineering. En effet Disney avait acheté entre 1996 et 1999, et ce malgré la hausse de l’immobilier, 50 hectares de terrain autour de WDI pour créer un vrai campus d’entreprise, à l’image de ceux des universités, orientés vers la créativité et les nouvelles technologies. C’est donc un projet à long terme visant à développer cette ancienne zone aéroportuaire (l’aviation ayant toujours été très importante en Californie d’où Condor Flats à Disney’s California Adventure), zone reconvertie en zone industrielle dans les années 50 et où WDI avait pris ses quartiers. Ce site alors nommé Grand Central Business Center était une première en la matière. C’est en novembre 2000 que Disney, la ville de Glendale et la Redevelopment Agency ont mis au point un projet visant à dynamiser et réhabiliter cette zone désuète. C’est un projet d’’envergure pour la région et la ville qui se verrait alors propulsée au rang des grandes villes de la high-tech et du divertissement, en plus de la création de près de 7 000 emplois à plein temps. 1 billion de dollars pourrait être généré par ces emplois. Les infrastructures publiques seront aussi améliorées puisque la ville pourrait encaisser près de 41 millions de dollars grâce à ce projet. Une vraie manne financière pour le développement de Glendale. La phase 1 estimé à 30 millions de dollars s’est achevée en décembre 2006 avec la création de nouveaux bâtiments.

Au terme de la phase 1 se trouve 23 225 mètres carrés de bureaux et 3 000 emplois. Deux bâtiments de 13 étages ont été créés, couvrant chacun 11 612 mètre carrés. Disney privilégie une architecture similaire à celle du bâtiment Team Disney de Burbank (voir plus haut). La compagnie uniformise son site et veut donc marquer ses bâtiments de son style c’est pourquoi on parle de démolir et reconstruire les locaux de Walt Disney Imagineeirng dans un style similaire. Le campus accueille aussi les studios d’ABC7, ceux de la chaîne régionale KABC-TV ainsi que les studios de production de Walt Disney Television Animation. Flower Street avec WDI marque alors une des limites de ce campus en plein essor. Tout ce projet vise à regrouper des activités pour faciliter les relations entre diverses divisions, libérer de l’espace dans des studios voisins et créer un lieu stimulant la créativité.
On y trouve également l’Information Resource Center aussi connu sous le nom de WDI Library, librairie alimentée par les imagineers et leur servant de source d’inspiration. C’est ici qu’ils effectuent leur recherche dans les multiples ouvrages en leur possession. Par exemple en 1950 Frances Litchen avait réuni des livres et gravures qui servirent d’inspiration à Anderson pour le style architectural de la Haunted Mansion de Disneyland.

1 réflexion au sujet de “The Walt Disney Imagineering les créateurs de parcs DIsney

Laisser un commentaire