Wall-e : la critique exclusive !

Plus d’un mois avant sa sortie,Disney Archive a eu la chance d’assister à la première avant-première mondiale (rien que ça !) du nouveau . Wall-e sera-t-il à la hauteur de ses ambitieuses bandes-annonces ? La réponse dans la suite.

La critique du dessin animé DIsney

C’est devenu un rituel. Chaque été, Pixar nous offre un nouveau long metrage se payant le luxe de pousser chaque fois un peu plus les limites techniques de l’imagerie 3D.

Cette année, c’est du côté de la science-fiction que s’est tourné Pixar, en offrant le rôle titre à un petit robot au langage très limité mais ultra expressif. Avec des airs de R.O.B (ceux qui ont joué à Gyromite sur NES s’en souviennent encore), Wall-e est un robot bien seul sur cette terre dépeuplée et jonchée de détritus. En effet, les humains ont déserté la planète bleue pour vivre grassement, assistés par les robots. La rencontre de Wall-e avec une sonde / robot va transformer sa vie.

Si la personnalité du robot réussit à mettre rapidement l’auditoire dans sa poche (comment résister devant des yeux si expressifs), Wall-e va, comme d’habitude, rapidement partir pour un voyage. Après Buzz l’éclair, le père de Nemo et les 3/4 des héros pixar-iens, c’est donc à notre robot de sortir ses chenilles pour découvrir l’espace qu’il zyeutait curieusement depuis des (centaines) d’années. Étonnamment, la dimension politique est bien présente, n’hésitant pas à rentrer dans le lard (c’est le cas de le dire) d’une société américaine caricaturée, mais pas tant que ça.

Wall-eWall-e de Pixar

Entre le pointage du doigt écolo de la terre-poubelle et les portraits des humains assistés, on sent vraiment la volonté d’aller gratter efficacement sur certains travers occidentaux. Bien entendu, Wall-e reste un divertissement familial et ravira de par ses inventions, ses animations et ses nombreux clins d’oeil (on vous laisse les compter). Une épreuve d’autant plus difficile que les deux principaux héros du film sont quasi-muets.

Avant d’être une prouesse technique, Wall-e est avant tout un très bon film et trouve une jolie place dans la galaxie Pixar (supérieur à Cars et Ratatouille, pour citer les plus récents et pour situer). Varié et inventif, Wall-e a un véritable charme. Et rien que pour ça, le pari est réussi. Rendez-vous le 30 juillet prochain pour en prendre plein la vue sur grand écran.

1 réflexion au sujet de “Wall-e : la critique exclusive !

Laisser un commentaire